Jeu et Alzheimer

Le jeu libre comme intention de soin en direction de résidents d'EHPAD atteints de la maladie d'Alzheimer ou troubles apparentés.

Partenaires de la recherche :
 
KORIANFONDATION KORIAN POUR LE BIEN VIEILLIR
FONDATION MEDERIC ALZHEIMERUNIVERSITE DE LYON
 
Cette recherche a fait l’objet de la thèse de doctorat de Cédric GUEYRAUD, directeur de FM2J et a été conduite en partenariat avec le groupe Korian,  l'Institut du Bien-Vieillir-Korian, le centre de Recherche Clinique "Vieillissement, cerveau, fragilité" de l’Université Lyon 1, le Centre de Recherche en Psychopathologie et Psychologie Clinique de l’Université Lyon 2 et le soutien de la fondation Médéric Alzheimer. 
 
Problématique de terrain identifiée : Au regard de l’évolution des approches non pharmacologiques dans la prise en soin des personnes âgées atteintes de troubles cognitifs, le jeu, sous une forme plus libre et en reprenant le plaisir comme première intention, ne pourrait-il pas être considéré comme une démarche de soin ?
 
Objectifs généraux de la recherche :
Population ciblée par cette recherche action :
Finalité de la médiation jeu : Promouvoir la qualité de vie du résident
 
Objectifs de l’intervention en direction des résidents :
Type d’intervention : Démarche biomédicale évaluant l’impact de la situation de jeu libre dans une étude randomisée en simple aveugle auprès de 54 résidents dans six établissements à raison de 2 médiations par le jeu de 45 minutes durant 4 mois.
 
Outils d’évaluation :

1 Alzheimer’s Disease Related Quality of Life
2 Échelle d’évaluation instantanée du bien-être
3 Neuropsychiatrique Inventory

Résultats :

Cette étude pilote a démontré l'impact du jeu libre auprès de malades d’Alzheimer sur :

De nombreuses publications scientifiques et de vulgarisation ont été réalisées (voir rubrique publication sur ce site internet) 

Plus d’informations : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
 
 
Vidéo : 
 
 
Témoignages : 

Ce projet mené de façon régulière a su créer un besoin et une vraie amélioration en termes d’attention et de calme aussi bien chez les résidents, les soignants et les familles. Notre CANTOU qui accueille 21 résidents est parfois assez lourd en prise en charge compte tenu du manque d’accès extérieur.
Ce projet a très nettement fait baisser le niveau d’anxiété des résidents et des familles. Désormais, ce rendez-vous est devenu incontournable dans l’établissement.

Direction Centre 1

Ce projet correspondait parfaitement à un axe de notre projet d’établissement. Nous souhaitions développer une approche non médicamenteuse dans la prise en charge de nos résidents atteints de troubles cognitifs lors de phases aiguës et plus particulièrement au sein de notre unité protégée.

Direction Centre 6

Domaines d'activités professionnelles :